Actualité

Potentielles fonde la Coop’

Le 21/12/2018 à Marseille, les membres fondateurs de Potentielles la Coop’ ont signé le statuts de ce qui sera la 1ère coopérative régionale spécialisée entrepreneuriat féminin.

L’aventure a démarré en 2007 d’une réflexion sur l’innovation collective et la post-création d’entreprise.

En 2010, c’est l’implantation au cœur de Marseille du 1er pôle d’expertise en création d’activité spécialisé entrepreneuriat féminin et d’un magasin-école expérimental.

Fin 2018, Potentielles franchit un nouveau cap et fonde la Coop’, SCIC SAS à capital variable, 1ère coopérative régionale spécialisée entrepreneuriat féminin.

Le 21 décembre, les premiers sociétaires de la Coop’ se sont retrouvés chez Potentielles pour signer ses statuts, marquant la fin d’une phase de préfiguration, soutenue par la Caisse des dépôts, la Direction Régionale aux Droits des femmes et à l’Egalité des chances, la Région Sud Paca et l’UR SCOP.

Stimuler l’empowerment des femmes

Depuis sa fondation, Potentielles mène sur le terrain un travail de fourmi autour d’enjeux de société comme l’égalité hommes/femmes et l’économie responsable.

Avec la Coop’,l’objectif est de contribuer à l’égalité H/F dans l’entrepreneuriat avec un nouvel outil concret et fédérateur, capable de stimuler l’entrepreneuriat des femmes grâce aux effets de levier de la mutualisation.

« L’idée n’est surtout pas de compartimenter hommes et femmes, précise Elisabeth LUC, Présidente de Potentielles, mais d’aborder différemment certains freins à l’ambition, de stimuler l’empowerment des femmes en proposant des configurations adaptées pour s’investir et se réaliser dans la création d’entreprise. Le modèle CAE offre un précieux cadre pour entreprendre, se projeter, développer son leadership. »

Une bulle d’entrepreneuriat décomplexée

En coopérative, business rime avec épanouissement professionnel, mutualisation rime avec indépendance, on construit ensemble l’économie de demain.

Dans la Coop’ Potentielles, on développe multi-activités plutôt que multinationales, on cherche génération de revenus confortables plutôt que croissance spéculative, on travaille lien social plutôt qu’ascension sociale, on affirme des objectifs de vie. « C’est une bulle d’entrepreneuriat décomplexé,conclut Elisabeth LUC, une bulle qui redistribue peu à peu les cartes d’un jeu économique aux règles trop longtemps réservées ».

L’équipe fondatrice

Au nombre de sept dont 4 entrepreneures, les membres de l’équipe fondatrice sont la réunion d’une diversité d’âge et de parcours professionnels autour d’une envie commune de s’engager dans des schémas économiques collaboratifs, plus conscients, plus inclusifs.

Par ordre alphabétique : Amélie AURIAC, Sophie CASSAR, Lynda DUPLEIX, Stéphanie LANTERI, l’association Les Griffonneurs Elisabeth LUC, Audrey PINI.

Please follow and like us: